CHU de Caen, comportement déplorable….

CHU de Caen, opération annulée… ( du 23 septembre 2016)

J’arrive dans le service « 7 » au CHU de Caen pour mon opération (au ventre pour la cinquième fois) ….
Je suis dans une unité pas très aimable, ce qui me change beaucoup de l’année dernière dans le même service, mais une autre unité.
En parlant avec une infirmière, je lui dis que j’ai une spondylarthrite car j’ai des doutes, j’ai l’impression qu’elle n’est pas au courant…
Elle me dit « ne pas savoir » Alors pour avoir mon traitement contre la douleur, il va falloir voir cela avec le médecin…

Dans la soirée le chirurgien en qui  » j’ai confiance », vient me voir et me demande si je vais bien (il est certainement au courant pour l’infirmière). Je lui dis que visiblement ma spondylarthrite n’est pas portée à la connaissance des infirmières…
Là il me répond que je fais « un patacaisse » pour ce qui est « un détail »…

Je ne vois pas ou j’ai fait « un patacaisse » n’étant même pas sortie de ma chambre et n’ayant pas « élevé » la voix… Quand au détail,  Je ne sais pas que je souffre depuis 27 ans à cause d’un « détail ».

Je lui exprime alors que ma confiance devient « relative », Il me répond aussitôt       « Si vous n’êtes pas d’accord vous prenez votre sac et vous partez » ……
Chose que j’ai fait…..l’opération est donc annulée au CHU.

Jusqu’à ce jour, j’ai toujours « défendu  » le CHU de Caen, de plus je n’ai jamais parlé de l’erreur grave de diagnostic qu’il y a eu me concernant en 2010….m’emmenant dans le coma et sa continuité ….
Tous les médecins libéraux qui s’occupent de moi sont parfaitement au courant de cette erreur. (dossier, témoins…)

Je me sens trahi, par un homme envers qui j’avais toute ma confiance.
Surpris qu’il ne comprenne pas que.
– Ce jour là je viens pour une cinquième opération au ventre.
– Que j’ai été victime d’une erreur de diagnostic en 2010 et que cette opération est une séquelle, je ne suis donc pas à mon aise…
– Je souffre d’une spondylarthrite ankylosante depuis 27ans. Je connais l’opération que je dois avoir et je sais donc que je dois rester alité pendant 24 à 36 heures avant de pouvoir me lever. Je suis en droit de voir, de vérifier si je vais avoir mon traitement afin de ne pas me bloquer avec la souffrance qui en découle.
– Que je suis dans le passé, victime de deux aléas thérapeutiques…

Je connais ce chirurgien depuis quelques années et je n’ai jamais eu, ou créé le moindre problème dans le passé ou j’ai été hospitalisé quatre fois….
Je pensais avoir de l’empathie par ce chirurgien, mais visiblement je me trompe.

Je vais mettre en justice, l’erreur de diagnostic que j’ai eu en 2010, j’ai encore trois ans pour le faire. Je ne pense pas que le CHU de Caen a besoin de cela ayant déjà une mauvaise réputation en terme d’accueil, et de comportement humain.

Si il y a des personnes victimes du CHU de Caen ou si vous en connaissez, n’hésitez pas à prendre contact avec moi afin de monter un collectif (avec un dossier bien ficelé)

Pour me joindre      email : rolland.jacques@sfr.fr

Bon courage à tous !